Enceinte de mon premier enfant, j’ai lu le prospectus des Babalias dans la salle d’attente
de ma maternité. Je me sentais un peu seule, car avec mon conjoint nos familles sont
éloignées. J’avais besoin d’être soutenue par une personne bienveillante, disponible et
humaine.
Sophie, de l’Ecole des Grands Parents Européens m’a présenté Violette, ma Babalia,
maman de deux grands enfants et ancienne infirmière. J’ai été ravie. Déjà pendant la
grossesse, mais surtout des les premières heures à la maternité, je pouvais contacter ma
Babalia à tout moment.
Je pouvais partager mes craintes avec elle et lui poser toutes les questions qui me
passaient par la tête. Cela a été si précieux et rassurant pour moi car le contexte sanitaire
nous imposait de telles contraintes ! Violette m’a rassurée, je me suis sentie soutenue et
bien entourée dans cette période très exigeante.
Merci, encore à Sophie et à Violette, ma Babalia !
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Maman pour la première fois

 

Vous êtes dans la joie de l’attente d’un enfant. Vous vous sentez heureuse mais aussi un peu démunie. Vous éprouvez le besoin d’être épaulée pour aborder cette grande aventure. En fait, vous auriez besoin de conseils et d’une oreille attentive.

 

Pour accueillir votre bébé avec plus de sérénité, nous vous proposons de vous mettre en relation avec une Babalia via l'E.G.P.E (l'Ecole des Grands-Parents Européens) https://egpe.org/

Tél. : 01 45 44 34 93

Votre future Babalia, qui a été jeune maman comme vous, a rejoint notre association de grands-parents pour s'investir bénévolement dans des projets d'accompagnement au sein de la famille. Elle sera à vos côtés comme une grand-mère bienveillante et disponible. Elle a suivi une formation à l’accompagnement assurée par des professionnels de l’E.G.P.E. (psychologues, puéricultrices). Vous bénéficierez de sa présence attentive et de ses conseils issus de son expérience de mère. Selon la demande faite à votre Babalia, l’accompagnement peut être ponctuel ou en continu.

 

N’attendez pas, et contactez-nous :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Colloque des 1000 premiers jours organisé sous l'égide de Boris Cyrulnik. Ce colloque sera très utile aux futures mamans :

https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/evenements/colloque-les-1000-premiers-jours-23-septembre-2021#block-379563

 

La plasticité cérébrale chez l'enfant

Ci-dessous le Compte-rendu de la première mission BABALIA.

(Les prénoms ont été changés)

 

         En Avril 2018, Françoise, sage-femme, me présente Naïma, qui vient d'accoucher d'une petite Clara, et qui demande notre soutien. Un bon contact s'établit aussitôt entre Naïma et moi.  Cette grossesse ardemment désirée mais tardive a beaucoup fatigué Naïma.  En outre, Clara est de petit poids, et pleure beaucoup, surtout la nuit….Naïma est heureuse mais épuisée, et anxieuse pour le développement de son bébé. Elle voudrait l'allaiter, mais ça se passe mal, il faut compenser avec des biberons.

     Naïma a une demande assez claire à mon égard; elle me sollicite au dernier moment pour être auprès d'elle à des moments précis, bains ou repas par exemple.

    Au domicile de Naïma, j'ai adopté une attitude bienveillante, elle a vite compris que mon but était de l'aider et non de la juger. Concrètement j'étais sur le mode non pas du "faire parler" policier (avant tout ne pas poser de questions), mais plutôt du "laisser dire", à l'écoute de ce qu'elle a bien voulu me confier.

   Outre ces 4 ou 5 visites à domicile, j'appelais brièvement Naïma un soir sur deux, pour prendre des nouvelles. Elle semblait particulièrement apprécier ces marques d'intérêt.

    En résumé, une intervention brève, mais une grande disponibilité de ma part. Fin juin, une place en crêche a été trouvée pour Clara, et Naïma envisage de reprendre son travail.  Clara pleure encore beaucoup, même si une amélioration se fait sentir. Naïma est beaucoup moins anxieuse. Nous décidons de mettre fin à la mission.

  En septembre Naïma m'invite à venir voir comme Clara a changé; je trouve une maman épanouie avec une superbe enfant de 5 mois, souriante . Je demande à Naïma son retour sur mon intervention. Elle me dit " c'était super que vous soyez là, je me sentais si seule…j'avais bien mon mari, mais avec un homme ce n'est pas pareil, on ne peut pas parler de tout…."

 A présent j'ai la photo de Clara dans mon téléphone, et le lien que nous avons tissé nous appartient à toutes les trois….

   Sophie Dlb. (1ère BABALIA)

Liste de nos Partenaires :

 

Sous-catégories